Changer de fournisseur de gaz : les points à connaître

Depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, de plus en plus de consommateurs songent à quitter le fournisseur historique pour bénéficier d’offres tarifaires plus avantageuses. Cette démarche a-t-elle un intérêt ? Ce changement représente-t-il un coût pour le consommateur ? Il s’agit de questions courantes pertinentes à se poser avant d’effectuer toute démarche administrative. Les avis sont partagés et, afin de bien saisir les enjeux d’un changement de fournisseur de gaz, il faut bien comprendre le fonctionnement du marché de cette énergie. De plus, le consommateur doit garder en mémoire le fait que le changement de fournisseur de gaz s’effectue automatiquement, sans aucune démarche de résiliation. Enfin, confronter les avis et comparer les offres disponibles sur le marché est absolument primordial.

changer, fournisseur, gaz, énergie, avis, Engie, Direct énergie, Total Spring, ENI, ED

Marché du gaz

Le marché du gaz fait intervenir de nombreux acteurs : les producteurs de gaz, les transporteurs de cette énergie, les distributeurs et, enfin, les fournisseurs. Les producteurs et les fournisseurs sont soumis à la concurrence tandis que quelques structures disposent du monopole du transport et de la distribution.

Producteurs, transporteurs, distributeurs

Parmi les producteurs d’énergie se trouvent EDF, Engie et EON. Cette production est soumise à la concurrence mais les producteurs restent peu nombreux. Le transport de gaz est géré par RTE, GRTgaz et TIGF qui possèdent le monopole. Côté distribution et gestion du réseau, Enedis, GRDF et des entreprises locales se partagent à leur tour le monopole. Le montant de la facture de gaz du consommateur prend en compte le travail de ces acteurs sans qu’il puisse décider de son producteur, de son transporteur ou de son distributeur d’énergie.

Fournisseurs de gaz

Dernier acteur de la chaîne, le marché des fournisseurs de gaz est ouvert à la concurrence et permet aux consommateurs de se diriger vers celui de son choix. Les principaux fournisseurs sont : Engie, Direct Energie, Total Spring, ENI et EDF. Les fournisseurs historiques restent majoritaires, bon nombre de consommateurs n’ayant pas changé leurs habitudes. Présents d’un bout à l’autre de la chaîne, cette structure rassure mais n’est pas forcément la moins onéreuse.

changer, fournisseur, gaz, énergie, avis, Engie, Direct énergie, Total Spring, ENI, ED

Gratuité du changement de fournisseur

Contrairement aux frais d’ouverture d’un compteur de gaz, les frais de résiliation pour changer de fournisseur de gaz (en cas de déménagement) ne vous seront pas demandés. Cette initiative est gratuite ! De plus, ce changement n’affectera pas la qualité du service de distribution du gaz.

Le même service quel que soit le fournisseur

Les différents fournisseurs de gaz approvisionnent les consommateurs à partir de distributeurs communs d’énergie. Aussi, même s’il existe plusieurs producteurs et transporteurs de gaz, le changement de fournisseur n’entraîne pas une baisse ou une augmentation de la qualité du gaz chez le consommateur. Le gaz ne change pas, le service proposé est le même. Seules les grilles tarifaires changent.

Résiliation automatique

La résiliation d’un abonnement à un fournisseur de gaz n’est indispensable qu’en cas de déménagement ou d’arrêt définitif d’utilisation du gaz comme énergie. Pour les consommateurs souhaitant changer de fournisseur pour un autre, la résiliation de l’ancien abonnement se fait automatiquement au moment de la signature du contrat avec le nouveau fournisseur. C’est ce dernier qui se charge de résilier l’abonnement précédemment souscrit. Cela facilite la passation, évite au consommateur d’effectuer plusieurs démarches administratives et de risquer une coupure de gaz. On vous rappelle qu’aucun frais ne vous sera demandés.

Comparer les offres

Alors que tous les fournisseurs approvisionnent les consommateurs du même gaz, pourquoi ne pratiquent-ils pas les mêmes tarifs ? Il s’avère que si la prestation en gaz est analogue chez tous les fournisseurs, la différence de prix se situe dans les offres d’abonnement de chacun et dans la tarification du kWh. En effet, certains fournisseurs alternatifs ne sont soumis à la CRE et fixent eux-mêmes leurs tarifs, en les négociant auprès des autres acteurs du marché. De plus, des fournisseurs ne sont joignables que par Internet. Cette stratégie leur permet de réduire leurs frais mais possède une incidence sur le contact avec le consommateur.

Fournisseur historique et alternatif au prix réglementé et indexé

Engie (ancien GDF Suez) est le fournisseur historique qui subsiste en France. Engie pratique un tarif réglementé c’est-à-dire que ce fournisseur est soumis à la décision de la Commission de Régulation de l’Energie. Le coût du kWh peut augmenter ou baisser d’un mois sur l’autre en fonction du marché du gaz. Le prix s’adapte selon les coûts d’approvisionnement, de distribution et de transports de l’énergie. Les fournisseurs alternatifs proposant un prix indexé suivent eux aussi les fluctuations du marché et réévaluent en permanence le coût du kWh.
Ces fournisseurs garantissent au consommateur de payer le gaz au prix le plus juste. Toutefois, la hausse du coût du kWh intervient le plus souvent en hiver, au moment où le consommateur utilise le plus le gaz, faisant considérablement augmenter sa facture.

Les Fournisseurs alternatifs à prix fixe

Direct Energie, Total Spring, Eni et EDF (pour sa branche gaz uniquement) sont des fournisseurs alternatifs à tarif fixe. Ils s’engagent à maintenir le prix du gaz au même tarif sur une durée donnée de plusieurs années. Quelles que soient les fluctuations du marché, le tarif de base du kWh ne change pas pour le consommateur. Le prix est réévalué au bout de plusieurs années pour se rééquilibrer par rapport au marché. L’avantage de ces fournisseurs est d’être rassurant puisque le consommateur sait à l’avance combien il va payer. Il faut cependant savoir s’engager à un moment où le prix du kWh proposé est inférieur à celui du marché, et donc des concurrents.

Coût de l’abonnement et coût de la consommation

Dans le coût à la charge du consommateur, il faut distinguer le montant de l’abonnement et le prix de la consommation elle-même. Le montant de l’abonnement est fixe mais la consommation évolue en fonction de l’utilisation de l’énergie par le consommateur. Aussi, il est utile de comparer le prix de l’abonnement par rapport à celui du kWh afin d’estimer précisément combien le consommateur aura à régler à la fin du mois. En effet, les fournisseurs alternatifs à prix fixes ont la possibilité de fournir du gaz à un coût inférieur aux fournisseurs historiques et indexés mais peuvent également présenter des abonnements plus chers que leurs concurrents.

À travers ce site, trouvez plus d’informations sur le contenu d’une facture de gaz en vous rendant sur ce site.