Les frais d’ouverture d’un compteur de gaz : suivez-le guide !

Pour utiliser le gaz chez soi que cela soit pour le chauffage, l’eau chaude ou la cuisson, il est impératif de posséder un compteur de gaz. C’est la seule solution pour pouvoir souscrire un abonnement auprès d’un fournisseur. La pose de ce compteur n’est néanmoins pas gratuite et vous devrez régler des frais d’ouverture pour l’ouverture du compteur gaz identiques, quel que soit le fournisseur sélectionné. Nous vous accompagnons pour en savoir plus.

compteur gaz, logement neuf, logement ancien, GRDF

Équiper un logement neuf avec l’ouverture d’un compteur gaz : quels frais ?

On pense souvent aux frais pour l’ouverture d’un compteur gaz pour équiper un logement neuf mais cela aussi peut aussi concerner des logements plus anciens. Avant toute chose, il faudra relier votre habitation – mais aussi votre local professionnel – au réseau général de gaz naturel. Pour cela, vous devrez débourser selon votre utilisation plus de 800 euros – auxquels s’ajoute 20% de TVA – pour la cuisson et l’eau chaude ou plus de 355 euros (plus TVA) pour le chauffage seul. Ces tarifs sont appliqués pour les locaux proches du réseau. Si tel n’est pas le cas, un devis vous sera proposé. Sachez que même si le coût peut paraître important, vous pouvez bénéficier de réductions de TVA. Pour cela, votre fournisseur pourra vous conseiller.

Le raccordement inhérent à la pose de compteur est à demander à GRDF. Vous devrez fournir des informations comme vos coordonnées – adresse et téléphone -, un plan de masse de votre local et la puissance que vous souhaitez utiliser.

La pose de compteur dans un logement neuf

Pour installer le compteur, il existe plusieurs choix. Si vous ne souhaitez pas dépenser trop, vous pouvez opter pour la pose comprise dans le forfait raccordement. Il sera alors placé dans un coffrage sur socle face à votre habitation.

Vous pouvez aussi demander à insérer le compteur dans votre clôture. Les frais seront alors plus élevés. Il faudra en effet ajouter près de 150 euros.

Enfin, si vous préférez qu’il soit encastré dans votre muret de clôture, il vous en coûtera plus de 200 euros.

Quel compteur est à privilégier ?

À ce jour, il n’est plus possible de choisir entre un modèle classique ou un compteur communicant, nommé Gazpar. Le territoire sera totalement équipé de ce nouveau modèle d’ici 2022. Il n’est donc pas utile de demander ce type de compteur pour être sûr de rester dans les normes, il sera installé d’office.

Faire poser un compteur dans un logement ancien

On pense à tort qu’il n’y a aucun problème en optant pour un logement ancien lors d’un déménagement. Pourtant lorsque l’ancien occupant a résilié son contrat, le fournisseur coupe la distribution. Il faudra donc remettre en service l’abonnement. Si le compteur vous semble très ancien, Il vous faudra demander un remplacement – avec un modèle Gazpar. Ce remplacement est gratuit si votre compteur a plus de 20 ans.

Le délai de remise en service est de 5 jours mais vous pouvez accélérer l’opération avec une intervention express en deux jours. Les frais vont alors de 20 euros pour une intervention classique à 60 euros pour une remise en service du compteur rapide. Pour une remise en route dans la journée, le prix grimpe à près de 150 euros.

Il est également possible d’acheter un ancien bâtiment qui n’est pas relié au réseau de gaz (ancienne grange par exemple). Vous devrez alors faire poser un compteur de la même manière qu’avec un logement neuf.

Le compteur n’a pas été résilié avant votre emménagement ?

Ce n’est qu’un léger retard. Un technicien va procéder à la coupure du gaz sans aucun doute rapidement. N’attendez pas pour demander la mise à votre nom du compteur ! L’opération se fait sans intervention du technicien et vous coûtera près de 20 euros.

Les frais à prévoir et les aides disponibles pour installer un compteur de gaz

Le prix d’une ouverture de compteur gaz varie en fonction du lieu où se trouve le local mais aussi en fonction de la puissance dont vous avez besoin, cuisson seule, eau chaude et chauffage… Plus vous avez besoin de gaz et plus votre habitation se situe loin du réseau, plus les frais seront élevés.

Même si nous avons déjà noté les frais à payer au fil de notre étude, voici un résumé précis pour mieux budgétiser la pose d’un compteur dans une maison neuve ou ancienne. Le raccordement vous coûtera donc – si le réseau passe à proximité – plus de 365 euros hors TVA pour le chauffage uniquement et plus de 822 euros hors TVA pour le chauffage et la cuisson. Avec une TVA de 20%, les frais seront de plus de 438 euros et plus de 968 euros.

Dans le cas d’une TVA à 10%, , la somme sera réduite à plus de 402 euros et plus de 904 euros.

Enfin, si vous pouvez bénéficier d’une TVA à 5,5%, la liaison et la pose du compteur coûteront 385 euros pour le chauffage seul et plus de 867 euros pour le chauffage et la cuisson.

Comment obtenir des aides pour réduire votre taux de TVA ?

Dans un logement ancien, s’il est nécessaire de procéder à des travaux pour obtenir une liaison au réseau de gaz, vous pouvez bénéficier de déduction du taux de TVA sous certaines conditions. Vous pouvez ainsi obtenir un taux réduit de TVA à 10% si ceux-ci visent à l’amélioration, la transformation, l’aménagement ou encore l’entretien de votre habitation. Faire poser un compteur neuf dans un local ancien peut donc parfaitement entrer dans ce cadre de travaux.

Si le chantier entre dans le cadre d’une amélioration de la qualité énergétique, la TVA pourra être réduite à 5,5%. Les frais seront alors réduits en conséquence. Ainsi par exemple, si votre habitation n’est pas reliée au réseau de gaz, mais que vous souhaitez utiliser cette énergie pour réduire votre facture énergétique, les travaux de pose de compteur de gaz inhérents pourront entrer dans le cadre d’une amélioration.

Cela peut être particulièrement intéressant si votre habitation se situe loin du réseau, le coût de travaux étant alors très élevé.

Le coût pour relier votre habitation à un réseau éloigné

Si vous devez faire poser un compteur dans une habitation éloignée du réseau il faudra que GRDF réalise des travaux importants – creusement, canalisations souterraines… Ces opérations peuvent prendre plusieurs mois. Il est alors donc nécessaire de prévoir à l’avance. Cette demande de raccordement se fait auprès du gestionnaire de réseau ou plus simplement auprès de votre fournisseur. Le compteur sera posé une fois les travaux réalisés. Le prix est entièrement à la charge du propriétaire qui en fait la demande et va s’ajouter aux frais de base. Le prix d’un raccordement va de plus de 1950 à 2320 euros selon que vous résiderez en agglomération de moins de 100 000 habitants ou plus et selon la puissance souhaitée.

Vous en saurez plus à travers ce site ou sur la vidéo associée à cet article.